4 choses à retenir sur le papillomavirus

4 choses à retenir sur le papillomavirus

  1.     Qu’est-ce que le HPV ?

Bien qu’elle soit très répandue dans le monde entier, l’infection par le papillomavirus humain (HPV) est devenue l’infection sexuellement transmissible la plus fréquente dans certains pays comme les États-Unis. On a découvert plus de 100 génotypes de ce virus, dont certains présentent un risque élevé de favoriser le développement d’un cancer, notamment les génotypes 16 et 18. Le HPV infecte les cellules épithéliales de la peau et des muqueuses, en particulier dans la zone génitale et la cavité buccale. Au niveau génital, sa contagiosité est principalement liée aux comportements sexuels à risque (partenaires multiples, pas de protection).

  1.     Quels sont les problèmes de santé provoqués par le HPV ?

Dans certains cas, le virus disparaît de lui-même et n’entraîne aucun problème de santé, mais dans d’autres cas le virus s’installe et provoque l’apparition de verrues génitales ou même de divers types de cancer dont le plus connu est le cancer du col de l’utérus. Chez les femmes, on recommande en général d’effectuer régulièrement une cytologie ou un test de Papanicolaou pour détecter sa présence.

  1.     Comment le virus affecte-t-il les hommes ?

Bien qu’il s’agisse de l’infection sexuellement transmissible la plus répandue, le développement de cancers est moins fréquent que chez les femmes sauf chez les hommes dont le système immunitaire est affaibli et qui risquent donc eux aussi de souffrir de ce type de maladie à cause du HPV. Cependant, à l’heure actuelle, on s’inquiète d’une augmentation de l’incidence du cancer de l’oropharynx due à l’augmentation des pratiques sexuelles bucco-génitales. Ce type de cancer est trois fois plus courant chez les hommes que chez les femmes.

  1.     Est-il possible de traiter le HPV par la micro-immunothérapie ?

Dans tous les cas, il est important soutenir le système immunitaire pour qu’il reste équilibré et soit capable de protéger l’organisme face aux infections comme celle causée par le HPV. Dans ce sens, la micro-immunothérapie peut être intégrée à une stratégie globale de traitement de l’infection. Les formules de micro-immunothérapie développées à base de dilutions périphysiologiques de cytokines et d’acides nucléiques spécifiques, entre autres composants, ont pour objectif d’aider le système immunitaire à se défendre contre cette maladie.

Bibliographie

https://www.cdc.gov/std/hpv/stdfact-hpv-and-men.htm

Burd, E.M. Human Papillomavirus and Cervical Cancer.  Clinical Microbiology Reviews. 2003 16(1):1-17.

Longworth M.S, Laimins, L.A. Pathogenesis of Human Papillomavirus in Differentiating Epithelia. Microbiology and Molecular Biology Reviews. 2004 68(2):362-372

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
CERRAR