Apoptose ou mort cellulaire programmée

Apoptose ou mort cellulaire programméeQu’est-ce que l’apoptose ?

Il existe dans tous les organismes vivants un équilibre entre la croissance et la mort des cellules. Cet équilibre garantit le bon développement de nos cellules, leur permettant de remplir leurs fonctions, et évite l’accumulation de cellules « anormales » (comportant des « erreurs »), de cellules vieilles et endommagées.

L’apoptose, également appelée « mort cellulaire programmée », est codée dans les informations génétiques de nos cellules et il s’agit du processus biochimique naturel à travers lequel elles meurent et se renouvellent. En d’autres termes, c’est la cellule qui détermine elle-même quand et comment elle doit être éliminée, en fonction des signaux déclencheurs qu’elle reçoit de l’intérieur et de l’extérieur.

L’apoptose est un processus qui se produit de manière ordonnée et contrôlée : il commence par la rupture de l’ADN du noyau puis s’ensuit la formation de petites vésicules à partir de la membrane cellulaire. Ces vésicules, dénommées « corps apoptotiques », contiennent les éléments de l’intérieur de la cellule. La dernière phase consiste en la phagocytose de ces vésicules par l’intermédiaire de cellules destinées spécialement à cette fonction, comme les macrophages.  

Maladies liées à des erreurs dans le processus d’apoptose

Comme il s’agit d’un processus particulièrement important pour la régulation de l’organisme, toute altération de ce mécanisme de mort cellulaire peut donner lieu à des maladies graves. Notamment :

– La formation de tumeurs, en conséquence d’un développement incontrôlé de cellules.

– Des maladies auto-immunes, suite à l’accumulation de cellules « anormales » et « auto-réactives ».

– La persistance des infections virales peut être également associée à une réduction de l’apoptose.

– De même, d’autres pathologies, telles que la maladie d’Alzheimer, de Parkinson, la sclérose latérale amyotrophique (SLA), etc. sont liées à un excès de mort cellulaire programmée.

Apoptose et système immunitaire

Le système immunitaire a également besoin d’un équilibre entre la prolifération cellulaire et l’apoptose, en particulier pour les lymphocytes, qui ont une grande capacité de développement et de multiplication. Il a été démontré que seul un nombre réduit de lymphocytes survit après une réponse immunitaire et beaucoup d’entre eux meurent par apoptose pour détruire ceux qui sont infectés ou endommagés ou bien pour conserver un système immunitaire sain et équilibré.

Bibliographie :

Ekert PG, Vaux DL. Apoptosis and the immune system. British Medical Bulletin 1997; 53 (3): 591-603.

Zuñiga E., Acosta E., Montes C., Gruppi A., Apoptosis de linfocitos asociada a enfermedades infecciosas. MEDICINA (Buenos Aires) 2001; 62: 189-196

Feig C, Peter ME. How apoptosis got the immune system in shape. European Journal of Immunology. 2007 Nov; 37 Suppl 1: S61-70.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
CERRAR