Comment tenir tête à l’arthrose ?

Nous reprenons ici quelques extraits d’un article de la pharmacienne Mme Béatrice Lejeune sur la contribution de la Micro-Immunothérapie dans le traitement de l’arthrose, publié dans la revue trimestrielle des professionnels de la santé de l’Association Espagnole de Micro-Immunothérapie « Nuevo Contact » (nº 7 – Automne 2011).

Schéma d’évolution de l’arthrose :

l’arthrose« Le propre de l’être humain, outre son habileté à penser, est de pouvoir se mouvoir dans l’espace. Nos bras, nos jambes, notre tête, tout peut être bougé par notre seule volonté.Les piliers de soutènement de nos mouvements sont nos articulations, jonctions entre deux ou plusieurs os. Ces articulations sont faites de très nombreux composants : musculaires, ligamenteux, mais également d’une capsule articulaire qui protège le cœur de notre articulation : le cartilage qui recouvre la terminaison osseuse.

Au fil des ans et des traumatismes qu’elle subit (synovite due aux chocs, stress, surpoids, pratique intensive de sport, sans oublier les facteurs génétiques) l’articulation vieillit. Le cartilage qui recouvre l’os se fendille, perd de minuscules morceaux, s’effrite et finit par disparaître par endroits, laissant l’os sous-jacent à nu».

Les symptômes les plus courants de l’arthrose comprennent la douleur et le gonflement causé par l’inflammation de la zone touchée.

Arthrose et Système Immunitaire

Le système immunitaire, comme dans de nombreuses maladies, joue un rôle important dans l’apparition et l’évolution de l’arthrose :
« Dans le cas qui nous occupe, l’arthrose, les macrophages qui se trouvent dans la poche synoviale, libèrent principalement de l’interleukine 1 et du TNFα, deux cytokines qui déclenchent le processus de l’inflammation. […] Le TNFα, quant à lui, stimule la mort commandée (apoptose) des chondrocytes, les briques du cartilage, qui ne se renouvellent plus ».

Traitements

Il existe de nombreux  traitements pour l’arthrose, malheureusement, souvent accompagnés d’effets secondaires importants. Cependant, en utilisant des dilutions de différents médiateurs immunitaires impliqués dans l’arthrose (principalement le TNFα et l’IL-1), la Micro-Immunothérapie peut agir sur « les causes de la dégénérescence (mort des chondrocytes et destruction de la structure cartilagineuse) et sur ses conséquences (inflammation et douleur) », tout en envoyant le message approprié au système immunitaire sans provoquer d’effets secondaires et ceci grâce aux doses infinitésimales des composants de ses formules.

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
CERRAR