La maladie d’Alzheimer et le système immunitaire

La maladie d’Alzheimer et le système immunitaire

La maladie d’Alzheimer et le système immunitaire

Le 21 septembre 2014 est la journée mondiale de la Maladie d’Alzheimer.

Cette journée, relayée par l’association France Alzheimer, est l’occasion de se mobiliser pour une meilleure qualité de vie des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de leurs aidants.

L’Alzheimer ou la maladie d’Alzheimer doit son nom au neurologue allemand Alois Alzheimer qui décrivit pour la première fois cette maladie en 1901. Il s’agit actuellement  de la cause de démence la plus commune. Elle est définie comme une maladie neurodégénérative à évolution lente, présentant des déficiences cognitives, la perte progressive de la mémoire et des troubles du comportement. Le facteur de risque principal est l’âge avancé, cependant il faut aussi considérer d’autres facteurs comme la génétique, l’alimentation et l’état de santé en général. Il existe ainsi différentes études mettant en relation la maladie d’Alzheimer avec d’autres pathologies telles que les infections virales, les maladies vasculaires, la dépression et le diabète.

Aujourd’hui, la maladie d’Alzheimer est considérée comme une maladie incurable. Pour cette raison des efforts considérables sont fournis dans la recherche de nouvelles méthodes de diagnostic plus précoce et plus accessible et de traitements plus efficaces. A cet effet, dans le domaine des nouvelles méthodes de diagnostic, il faut souligner les études récentes de l’Institut de recherche biomédicale de Barcelone du CSIC, dans lesquelles l’équipe du Dr R. Trullas a déterminé que la détection d’une diminution des niveaux d’ADN mitochondrial dans le liquide céphalo-rachidien pourrait servir de méthode de diagnostic.  Les études réalisées par l’équipe du Dr M. Sarasa ont aussi dévoilé que la détermination des peptides bêta-amyloïde 40 et 42 dans le sang, pourraient servir de biomarqueurs de la maladie d’Alzheimer.

D’autre part, de récentes recherches ont démontré le lien entre la maladie d’Alzheimer et le système immunitaire, en particulier dans le processus inflammatoire (neuroinflammation). Une régulation adéquate de la neuroinflammation contribue à la neuroprotection dans le système nerveux central (SNC). Cependant, une dysrégulation chronique des voies inflammatoires dans le SNC entraîne la sécrétion de médiateurs neurotoxiques qui contribuent à la neurodégénérescence dans la maladie d’Alzheimer.

Donc en résumé, nous pouvons dire que pour prévenir ou retarder l’apparition de la maladie d’Alzheimer, un contrôle précoce des facteurs de risque vasculaire, comme l’hypertension et le cholestérol, une alimentation saine, un exercice régulier, une vie active et le bon maintien du système immunitaire peuvent être essentiels. Il faut aussi ajouter que ces paramètres sont également importants afin d’améliorer la qualité de vie des personnes déjà atteintes de la maladie d’Alzheimer. De par ses caractéristiques, la Micro-Immunothérapie peut être une option thérapeutique dans la régulation du système immunitaire en cas de maladie d’Alzheimer.

Bibliographie:

  1. Kobayashi, N. et al. (2013). Increase in the IgG avidity index due to herpes simplex virus type 1 reactivation and its relationship with cognitive function in amnestic mild cognitive impairment and Alzheimer’s disease. Biochem Biophys Res Commun. Jan 18;430(3):907-11. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23261465

  2. Kling, MA et al. (2013). Vascular disease and dementias: paradigm shifts to drive research in new directions. Alzheimers Dement. Jan;9(1):76-92. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23183137

  3. Katon, W. et al. (2012). Association of depression with increased risk of dementia in patients with type 2 diabetes: the Diabetes and Aging Study. Arch Gen Psychiatry. Apr;69(4):410-7. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22147809

  4. Trullas, R. et al. (2013). Low cerebrospinal fluid concentration of mitochondrial DNA in preclinical Alzheimer disease. Ann Neurol. 2013 Nov;74(5):655-68. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23794434

  5. Sarasa, M. et al. (2011). Plasma β-amyloid peptides in canine aging and cognitive dysfunction as a model of Alzheimer’s disease. Exp Gerontol. 2011 Jul;46(7):590-6. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21377518

  6. Choo X et al. (2013). Neuroinflammation and Copper in Alzheimer’s Disease. Int J Alzheimers Dis. 2013: 145345.  http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3863554/ 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
CERRAR