La (Micro)-Immunothérapie

Qu’est-ce l’immunothérapie ?

Aujourd’hui, on sait que l’apparition et la progression de nombreuses maladies sont directement liées à un dysfonctionnement du système immunitaire. Quand peut-on dire que le système immunitaire ne fonctionne pas correctement ? Généralement lorsqu’il ne parvient pas à détecter et à détruire les agents pathogènes ou lorsqu’il réagit de manière excessive quand il est en contact avec certaines substances, comme par exemple dans le cas des allergies.

Micro-ImmunothérapieLes scientifiques ont reconnu l’importance de mieux comprendre l’implication immunitaire dans diverses maladies afin de mieux cibler cette réponse.

Tous les traitements qui affectent le système immunitaire pour lutter contre une maladie peuvent être regroupés sous le terme d’immunothérapie, également appelée biothérapie ou thérapie biologique. L’immunothérapie a notamment une utilité thérapeutique dans les maladies auto-immunes, les infections et le cancer.

Par exemple dans le traitement du cancer par immunothérapie, un des traitements utilisés est le traitement par les anticorps monoclonaux préparés dans le laboratoire et qui agissent de la même façon que les anticorps produits dans l’organisme. Ceux-ci sont destinés à cibler une cellule cancéreuse, d’en assurer sa reconnaissance et sa destruction par le système immunitaire. Cependant, certains effets secondaires graves peuvent apparaître tels que les nausées, les maux de tête, l’hypotension artérielle, etc. D’autres substances de notre corps, appelées cytokines, sont utilisées pour soutenir et renforcer le système immunitaire afin qu’il réagisse plus efficacement aux menaces internes et externes. Ce sont les messagers du système immunitaire.

Quelle est la différence entre la Micro-Immunothérapie et les autres immunothérapies ?

La Micro-Immunothérapie utilise le rôle informationnel de ces substances afin de rétablir l’équilibre du système immunitaire. Mais quelle est la différence entre la Micro-Immunothérapie et  l’Immunothérapie traditionnelle ? La réponse réside dans le mot « micro » avant le mot « immunothérapie ». « Micro » provient de micro-dose, l’un des principes de base de la Micro-Immunothérapie. Afin de rester en harmonie avec les mécanismes physiologiques, les substances sont fortement diluées avant d’être utilisées, réduisant ainsi considérablement les effets secondaires connus dans les autres immunothérapies.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
CERRAR