La micro-immunothérapie : un traitement incisif contre les maladies parodontales

La micro-immunothérapie : un traitement incisif contre les maladies parodontalesLa parodontite ou inflammation chronique des tissus de soutien des dents est une maladie courante qui se traduit par une atrophie de la gencive et une perte osseuse au niveau de la mâchoire. A terme, elle implique la perte des dents. Mais la parodontite ne représente pas seulement un danger pour la dentition, à l’image de l’iceberg, il ne s’agit que de la partie émergée d’une véritable bombe à retardement pour tout l’organisme !

De l’inflammation à la pathologie

L’inflammation chronique excessive est responsable de nombreuses pathologies graves et l’inflammation du parodonte ne fait pas exception à la règle. En effet, la parodontite est une maladie inflammatoire dysbiotique, ce qui signifie qu’elle se caractérise par un déséquilibre de la flore bactérienne avec prédominance de bactéries pathogènes qui vont libérer des toxines qui vont être disséminées à d’autres organes. Tout en échappant à l’action du système immunitaire, ces bactéries pathogènes vont favoriser l’installation d’autres sites inflammatoires. En fait, l’affaiblissement de l’immunité́ est soit à l’origine de la parodontite, soit le fait de cette dernière.

Les liens avérés entre parodontite et pathologies chroniques

La bactériémie ou passage systémique des bactéries parodontales dans la circulation favorise l’athérogènèse, c’est-à-dire la formation de plaques d’athéromes qui iront se déposer sur les parois des artères. Le lien entre inflammation parodontale et maladies cardiovasculaires est clairement démontré́.

Chez la femme enceinte, c’est le placenta et le fœtus qui vont subir les effets délétères de la bactériémie avec risques de complications graves telles que prématurité́ et fausses couches.

La polyarthrite rhumatoïde et la BPCO (broncopneumopathie chronique obstructive) sont également reconnues pour être corrélées à des parodontites.

On estime que la maladie parodontale multiplie :

      par 2 les risques d’AVC (accident vasculaire cérébral) et de maladies coronaires

      par 4 les maladies respiratoires et,

      par 7 les complications de la grossesse.

Le rôle de la micro-immunothérapie

Dans l’odontologie holistique, la parodontite n’est pas considérée comme une maladie isolée, mais bien apparentée à un dérèglement de l’organisme. Or, qu’elle en soit la conséquence ou l’origine, l’altération du système immunitaire est étroitement liée à la maladie parodontale et le développement du processus inflammatoire. Dans ce contexte, une thérapie a démontré son efficacité́ : la micro-immunothérapie. Elle vise à moduler la réaction inflammatoire chronique et ses conséquences délétères, ainsi qu’à enrayer le phénomène de résorption osseuse, qui peut être responsable de la perte des dents, et à favoriser la reconstruction du tissu osseux.

Référence : Extrait d’un communiqué de presse de Labo’Life sur la conférence du Dr J.M.Clerq au congrès Odenth 2016 (Odontologie Energétique et  térapeutique).

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
CERRAR