Le régime occidental : appétissant, mais pas sans risques !

Le régime occidental

Nos habitudes alimentaires évoluent au fur et à mesure que nos sociétés se modernisent. À l’heure actuelle, nous disposons d’une large variété et d’une grande quantité d’aliments tout au long de l’année. Certains plats préparés nous rendent même la vie plus facile ! Cependant, il arrive que nos choix alimentaires et notre manière de les consommer puissent avoir des conséquences néfastes sur notre santé.

Nous utilisons le terme « régime occidental » pour parler d’un ensemble d’habitudes alimentaires de plus en plus répandues, caractérisé par la consommation excessive de viande rouge, d’aliments transformés, de graisse saturées, de sucres raffinés et d’une consommation très faible de fibres et de vitamines. Cette alimentation riche en calories est mauvaise pour notre santé et notre système immunitaire, sans compter qu’elle favorise l’obésité, l’un des principaux maux du siècle.

Que se passe-t-il dans notre organisme ?

D’une part, des cellules appelées adipocytes libèrent des substances inflammatoires et provoquent des signaux alertant le système immunitaire2, tout comme lorsqu’une infection survient. Ces signaux agissent alors comme une fausse alerte, étant donné qu’aucune menace réelle ne pèse sur notre organisme. Cette fausse alerte s’intensifie puisque dans le cas de l’obésité, les adipocytes se multiplient et/ou se développent continuellement jusqu’à atteindre une taille anormalement importante. Les signaux sont alors de plus en plus nombreux et persistants, le système immunitaire s’habitue et n’y réagit plus. De plus, dans ces circonstances, si une véritable infection survient, la réponse immunitaire mettra du temps à se déclencher car les signaux émis seront interprétés comme une fausse alerte1.

D’autre part, l’ingestion de graisses saturées en grande quantité perturbe les cellules du système immunitaire inné. Lorsqu’elles sont détectées par certains récepteurs des cellules immunitaires, cela déclenche parfois une attaque envers ces graisses et donc une inflammation, qui peut d’ailleurs masquer une véritable infection bactérienne1. L’inflammation intestinale peut provoquer une rupture des barrières naturelles, permettant ainsi aux substances nocives d’atteindre le flux sanguin, ce qui met encore plus en danger notre système immunitaire1.

De même, depuis notre naissance nous possédons dans nos intestins une flore bactérienne bénéfique. Une consommation importante de protéines ou de sucres rafinés peut entraîner la mort de certaines de ces bactéries et leur remplacement par des bactéries nocives. Cette modification de la proportion de bactéries bénéfiques s‘appelle une dysbiose1 et elle est liée à de nombreuses maladies.

Pour éviter ces effets néfastes sur la santé et préserver notre système immunitaire, il est recommandé de manger équilibré. Il peut être d’ailleurs intéressant d’adopter le régime méditerranéen, qui possède des propriétés anti-inflammatoires, évite l’obésité et favorise la flore bactérienne grâce à sa haute teneur en fibres. Cependant, cela ne nous empêche pas de se faire plaisir et de céder parfois aux tentations d’un bon petit plat calorique ou d’une gourmandise!

Bibliographie

  1. Myles, I. A. Fast food fever: reviewing the impact of the Western diet on immunity. Myles Nutr. J. 13, 1–17 (2014).
  2. Sociedad Española de Bioquímica y Biología Molecular. El tejido adiposo, protagonista en las alteraciones metabólicas de la obesidad. In sebbm.es [en ligne]. Consulté le juillet 2018 [http://www.sebbm.es/revista/articulo.php?id=323&url=el-tejido-adiposo-protagonista-en-las-alteraciones-metabolicas-de-la-obesidad]
  3. Mena, M. et al. Inhibition of circulating immune cell activation : a molecular antiinflammatory effect of the Mediterranean diet. Am. J. Clin. Nutr. 89, 248–256 (2009).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous informons les utilisateurs qui publient un commentaire sur le blog que des données personnelles telles q'un nom leur seront demandées et pourront être publiées et donc rendues visibles à tous les utilisateurs du blog. En revanche, leur adresse e-mail ne sera pas publiée. L’utilisateur qui publiera un commentaire doit également être conscient que ses publications pourront être lues par d’autres personnes et que DIMI S.L n’est pas tenue responsable des contenus librement publiés et partagés par l’utilisateur. Par la présente, l'utilisateur est informé qu’il est le principal responsable de la protection de sa vie privée et de ses données personnelles. Si vous souhaitez plus d'informations sur notre politique de protection des données, consultez nos mentions légales.

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
ACEPTAR

Aviso de cookies