Le rôle de l’IL-8 dans la réponse immunitaire

Le rôle de l’IL-8 dans la réponse immunitaireQu’est-ce que les chimiokines ?

Parmi les médiateurs biologiques synthétisés par les cellules du système immunitaire en réponse aux pathogènes ou à d’autres signaux, on trouve les chimiokines. Il s’agit d’un type particulier de cytokines dont la fonction principale n’est pas la communication entre les différentes cellules immunitaires. Leur fonction principale est la chimiotaxie, c’est-à-dire, l’action d’attirer les leucocytes vers un endroit précis de l’organisme.

Les cytokines chimiotactiques peuvent être produites par plusieurs types de cellules, tels que les monocytes, les macrophages, les lymphocytes T, les fibroblastes, les cellules endothéliales, etc. Elles sont libérées lorsqu’un tissu est enflammé, pour encourager le développement de certaines cellules immunitaires, maintenir une bonne circulation lymphocytaire, attirer un certain type de cellules vers un organe précis, etc.

Une fois synthétisées, les chimiokines se lient à des récepteurs spécifiques situés sur la membrane des cellules cibles où elles sont reconnues et interprétées comme un signal d’« appel » ou de « recrutement ». L’attraction vers un tissu précis a lieu grâce à ce que l’on appelle un « gradient chimiotactique », c’est-à-dire un gradient de concentration de la chimiokine : les cellules sont attirées depuis le lieu où la concentration de cette molécule est la moins forte vers celui où elle est la plus forte.

Rôle de l’IL-8

L’IL-8 (ou CX-CL8) fait partie des chimiokines les plus importantes. Elle est essentiellement connue pour sa capacité à favoriser l’adhésion des monocytes et des neutrophiles, présents dans la circulation sanguine, aux cellules endothéliales qui constituent les vaisseaux sanguins, les aidant ainsi à passer du sang au tissu enflammé où ils vont agir. Cette molécule est aussi indispensable lors d’une infection bactérienne, pour attirer les neutrophiles sur le site de l’infection et ainsi permettre l’élimination des bactéries.

Cependant, il faut souligner que cette cytokine est également liée à plusieurs pathologies. On sait, par exemple, qu’elle est impliquée dans l’infiltration de monocytes dans les plaques d’athérome, contribuant ainsi au processus d’artériosclérose. Elle favorise également l’angiogenèse des cellules endothéliales, ce qui facilite le développement du cancer. De plus, elle participe au processus inflammatoire caractéristique de la polyarthrite rhumatoïde.

Micro-Immunothérapie et IL-8

Certaines formules de Micro-Immunothérapie contiennent des chimiokines telles que l’IL-8 en dilutions variables selon que l’on souhaite stimuler, moduler ou freiner son action dans le cadre d’une pathologie spécifique.

Bibliographie

  1.         Zlotnik,  a & Yoshie, O. Chemokines: a new classification system and their role in immunity. Immunity 12, 121–127 (2000).
  2.         Russo, R. C., Garcia, C. C., Teixeira, M. M. & Amaral, F. a. The CXCL8/IL-8 chemokine family and its receptors in inflammatory diseases. Expert Rev. Clin. Immunol. 10, 593–619 (2014).
Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
CERRAR