Les lymphocytes T : médiateurs de l’immunité cellulaire

Les lymphocytes T

Les lymphocytes T

Les lymphocytes T sont des cellules immunitaires spécialisées, qui jouent un rôle central dans la médiation de la réponse immunitaire cellulaire dirigée principalement contre les agents qui se répliquent à l’intérieur de la cellule (micro-organismes intracellulaires) comme par exemple les virus. Les lymphocytes T sont, par ailleurs, essentiels dans la régulation de la réponse immunitaire.

Origine et maturation des lymphocytes T

Les lymphocytes T, de même que les lymphocytes B, proviennent d’une cellule souche de la moelle osseuse, mais contrairement à ceux-ci, les premiers migrent vers le thymus pour devenir matures.  D’où leur désignation de lymphocytes T. Au cours de leur maturation, les lymphocytes T acquièrent différentes molécules dans leur membrane. Ainsi, par exemple, toutes les cellules T expriment sur leur superficie, un récepteur de membrane de structure analogue aux immunoglobulines, connu en tant que récepteur de cellules T (TCR).  Grâce à ce récepteur, les lymphocytes T sont capables d’identifier de façon spécifique un antigène.

Contrairement aux lymphocytes B, les lymphocytes T ont besoin que l’antigène soit présenté par une molécule du complexe majeur d’histocompatibilité (CMH), une propriété connue sous le nom de restriction au CMH. Ces molécules sont de deux types : CMH de classe I et II. Les lymphocytes T capables d’interagir avec les dites molécules sont ainsi choisis dans le thymus.

Types de lymphocytes T

On peut distinguer une série de sous-ensembles de lymphocytes T avec des fonctions différentes :

Les lymphocytes T cytotoxiques (ou lymphocytes CD8+) : ils détectent les peptides présentés par les molécules CMH de classe I

  • Les lymphocytes T helper (ou CD4+) : ils détectent les peptides présentés par les molécules CMH de classe II et activent d’autres cellules du système immunitaire à travers la sécrétion de cytokines.
  • Les lymphocytes T régulateurs : ils suppriment l’immunité à la fin de la réaction immunitaire et maintiennent la tolérance aux auto-antigènes.
  • Les lymphocytes T mémoire : ils sont générés après l’activation des lymphocytes T et vont répondre à de nouvelles expositions au même micro-organisme.

En résumé, on peut affirmer que les cellules T sont essentielles pour la fonction et la régulation du système immunitaire.

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
CERRAR