Quel rôle le système immunitaire joue-t-il dans le contrôle de la croissance tumorale ?

Quel rôle le système immunitaire joue-t-il dans le contrôle de la croissance tumorale ?L’apparition d’une tumeur

Les cellules de notre organisme se multiplient et se différencient pour correspondre aux différentes fonctions qu’elles doivent accomplir. Ces processus sont contrôlés de manière rigoureuse : si une erreur survient lors de la réplication, des mécanismes se déclenchent pour la corriger et/ou éliminer la cellule défectueuse. Le corps humain possède donc une capacité innée à empêcher le développement d’une tumeur. Alors, pourquoi apparaissent-elles ?

Les tumeurs apparaissent parce qu’il arrive que ces mécanismes de contrôle échouent, à cause par exemple du vieillissement de l’organisme et des changements que cela entraîne, de l’exposition à des facteurs de risque (par ex. l’alimentation, des infections virales …), d’une prédisposition génétique, etc. Cela permet à la cellule défectueuse de continuer à se multiplier et de subir une série de modifications. On parle de tumeurs bénignes quand, entre autres caractéristiques, les cellules qui les composent ne sont pas capables d’envahir d’autres tissus. Au contraire, les tumeurs malignes sont formées de cellules qui possèdent certaines caractéristiques particulières :

  1.     Elles ont une forte capacité à se multiplier car elles fabriquent elles-mêmes leurs propres facteurs de croissance.
  2.     Elles cessent de remplir leurs fonctions dans l’organe dans lequel elles apparaissent.
  3.     Elles peuvent se détacher de la tumeur et, via la circulation sanguine, envahir d’autres organes, ce qui donne lieu à des métastases.
  4.     Elles sont capables de créer de nouveaux vaisseaux sanguins dans la tumeur pour obtenir les nutriments dont elles ont besoin.
  5.     Elles peuvent échapper à l’action défensive du système immunitaire grâce à des mécanismes spécifiques et parviennent même parfois à le manipuler.

Le double rôle du système immunitaire

Lorsque des cellules normales deviennent néoplasiques, le système immunitaire les identifie comme cellules étrangères et envoie plusieurs agents immunitaires les détruire. Certains scientifiques pensent que plusieurs sous-populations de lymphocytes T (CD4+ Th1, CD8+) productrices de cytokines comme l’interféron gamma (IFN-y) ainsi que les cellules NK jouent le rôle le plus important dans le contrôle de la croissance tumorale. Cependant, il faut souligner que le système immunitaire joue un double rôle lors de l’apparition et de la progression d’un cancer. En effet, on a également découvert que les processus inflammatoires incontrôlés et chroniques peuvent favoriser le développement d’une tumeur. D’ailleurs, certaines cytokines pro-inflammatoires sont produites à l’intérieur du microenvironnement tumoral.

Micro-Immunothérapie

La recherche en oncologie continue à progresser à la fois dans la connaissance de la biologie du développement des tumeurs et dans la création de traitements efficaces et sûrs qui prennent en compte cette dualité du système immunitaire. Dans ce domaine, la micro-immunothérapie, utilisée en complément des traitements conventionnels, cherche à “réajuster” la réponse immunitaire pour que celle-ci détecte et détruise à nouveau les cellules cancéreuses.

Bibliographie

Lodish H., Berk A., Zipursky S.L., Matsudaira P., Baltimore D., Darnell J. Molecular Cell Biology. Section 24.1 Tumor cells and the Onset of cancer. 4è édition. New York: W. H. Freeman; 2000.

Zamarron B.F., Chen W. Dual Roles of Immune Cells and Their Factors in Cancer Development and Progression. Int J Biol Sci. 2011; 7(5): 651–658.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
CERRAR