Quels facteurs sont associés à l’apparition de l’arthrose ?

Quels facteurs sont associés à l’apparition de l’arthrose ?Introduction

L’arthrose est une maladie chronique et dégénérative du cartilage articulaire, le tissu qui recouvre la surface des articulations et dont le rôle est d’amortir et de diminuer le frottement entre les os lors des mouvements. C’est la maladie des articulations la plus courante, elle se déclenche lorsque le cartilage s’use et se détache, entraînant ainsi une réaction inflammatoire.

De nombreux facteurs de risque influent sur l’apparition de cette maladie. Parmi ceux-ci, on peut citer l’effort intense ou le stress mécanique (lorsque l’on surcharge l’articulation), l’obésité, la génétique, le sexe ou encore les facteurs anatomiques. Cependant, la plupart des cas sont liés à l’âge (le risque augmente à partir de 50 ans). En fonction de ces facteurs, on peut donc distinguer trois types principaux d’arthrose : l’arthrose post-traumatique, l’arthrose liée à l’âge et le syndrome métabolique associé à l’arthrose (SMet).

L’arthrose post-traumatique

Ce type d’arthrose s’observe en général chez des personnes de moins de 45 ans et est souvent associée à des régions anatomiques très précises comme la hanche, le genou, la cheville ou l’épaule, par exemple. Elle peut être due à un stress mécanique répété sur cette articulation (c’est souvent le cas chez les sportifs) ou à un traumatisme unique (par. ex. une fracture).

L’arthrose liée à l’âge

Elle survient en général chez les personnes de plus de 65 ans qui n’ont aucun antécédent de traumatisme ou de syndrome métabolique et elle touche aussi bien les genoux que les hanches ou les mains. Elle est due au fait que, lorsque l’on vieillit, divers processus cellulaires se mettent en marche et modifient la structure et la fonctionnalité du cartilage. Parmi ceux-ci, on trouve :

      L’accumulation de « vieilles » cellules ou cellules sénescentes, c’est-à-dire qui ne sont plus capables de se reproduire et de régénérer le tissu,

      La libération de cytokines pro-inflammatoires qui contribuent au développement d’un état inflammatoire,

      L’accumulation d’enzymes qui vont favoriser la dégradation du tissu.

Syndrome métabolique associé à l’arthrose

Sous les termes « syndrome métabolique associé à l’arthrose », on regroupe un ensemble de troubles tels que l’hyperglycémie (taux élevé de sucre dans le sang), l’hypertension, l’hyperlipémie (taux élevé de graisse dans le sang), l’obésité, l’hypercholestérolémie, etc. On a découvert qu’il était possible qu’il existe un lien étroit entre le syndrome métabolique et l’arthrose étant donné que ces troubles sont également liés à l’accumulation de molécules inflammatoires et à des déficiences ou des troubles du métabolisme des sucres et des graisses.

En résumé, l’arthrose est une maladie à l’étiologie complexe sur laquelle influent de nombreux facteurs. Il existe divers traitements pour tenter de combattre ses principaux symptômes, notamment la douleur et l’inflammation. Parmi ceux-ci, on trouve la micro-immunothérapie dont l’objectif est d’aider l’organisme à organiser une réponse immunitaire spécifique face à l’inflammation et à aider le tissu à fonctionner à nouveau correctement.

Bibliographie :

  1. Chadha, R. (2016). Revealed aspect of metabolic osteoarthritis. Journal of Orthopaedics, 13(4), 347–351.
  2. Loeser, R. F., Collins, J. A., & Diekman, B. O. (2016). Ageing and the pathogenesis of osteoarthritis. Nature Reviews Rheumatology, 12, 412-429.
Partagez cet article sur vos réseaux sociaux préférés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
CERRAR