La rentrée, un examen pour le système immunitaire des plus petits

Introduction

Le système immunitaire doit se développer au cours de la petite enfance pour être capable de protéger l’organisme tout au long de la vie. Les débuts des enfants à la crèche ou à l’école sont particulièrement importants car ils vont entrer en contact pour la première fois avec un grand nombre d’agents infectieux.

Lait maternel : des anticorps tout prêts

Dès ses premiers jours, grâce au lait maternel, le bébé peut bénéficier des anticorps produits par sa mère, qui resteront présents dans son organisme pendant quelques mois après l’arrêt de l’allaitement. Pour cette raison, lorsque le bébé va être gardé à la crèche, il peut être intéressant de poursuivre l’allaitement jusqu’à son entrée en collectivité ou bien de s’organiser pour conserver une ou deux tétées, particulièrement au début de cette nouvelle étape. Ainsi, pendant les premiers mois, il sera davantage protégé lors de ses premiers contacts avec les nombreux micro-organismes présents dans son nouvel environnement.

Immunité acquise : les anticorps fabriqués par l’organisme

Ces premiers contacts sont nécessaires pour que le système immunitaire de l’enfant commence à développer l’immunité acquise en fabricant ses propres anticorps qui le protègeront de manière spécifique contre les agresseurs.

Lors du premier contact entre l’enfant et l’agent infectieux, une infection aiguë peut survenir, comme une grippe, un rhume, etc. Celle-ci disparaîtra au bout de quelques jours. Cependant, certains pathogènes peuvent persister et s’installer de manière chronique dans l’organisme. Il existe de nombreux exemples d’infections persistantes : le virus d’Epstein-Barr, le virus varicelle-zona, le virus de l’herpès simplex. Dans ces cas-là, les micro-organismes sont comme « endormis », « inactifs », et contrôlés par le système immunitaire. Cependant, si une baisse des défenses se produit pour une raison ou pour une autre, celui-ci n’est plus capable de les maîtriser et ces virus vont alors se réactiver et provoquer de nouveaux épisodes infectieux. Ce phénomène peut survenir à différents moments de la vie.

Suivre les recommandations du pédiatre et donner à votre enfant de bonnes habitudes de vie, en adoptant une alimentation saine et équilibrée, permettra à son système immunitaire d’être capable de contrôler et de traiter les épisodes infectieux qui surviendront au cours de cette étape. Durant ce processus, la micro-immunothérapie peut être un outil intéressant pour soutenir le système immunitaire des plus petits et les aider à faire face aux troubles les plus fréquents à leur âge (infections respiratoires, problèmes de peau, etc.)

Bibliographie

Cánepa E. Fisiopatología de las infecciones virales. Fisiopatología viral 2017

Fontán G. Maduración de la respuesta inmune en el niño. Inmunología 1999;18: 53-54

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous informons les utilisateurs qui publient un commentaire sur le blog que des données personnelles telles q'un nom leur seront demandées et pourront être publiées et donc rendues visibles à tous les utilisateurs du blog. En revanche, leur adresse e-mail ne sera pas publiée. L’utilisateur qui publiera un commentaire doit également être conscient que ses publications pourront être lues par d’autres personnes et que DIMI S.L n’est pas tenue responsable des contenus librement publiés et partagés par l’utilisateur. Par la présente, l'utilisateur est informé qu’il est le principal responsable de la protection de sa vie privée et de ses données personnelles. Si vous souhaitez plus d'informations sur notre politique de protection des données, consultez nos mentions légales.

Politique des cookies

En conformité avec la loi 34/002 relative aux services de société de l’information, nous vous rappelons que utilisation de cette page web suppose l’acceptation de l’utilisation des cookies.
Plus d’information.
ACEPTAR

Aviso de cookies